S

Sac

« Il a eu son sac » (il a été congédié). Synonyme « pack'khe ».

Saint Gilles

ancienne rue de Dunkerque qui décrivait une grande courbe (voir la chan- son « Les commères de la rue d' Saint Gilles »). « Droit comme la rue d' Saint Gilles » (tordu).

Saisir

avoir peur « Il m'a fait saisir » (il m'a fait peur).

Salade de blé

mâche.

Sanger

changer, du Frd.

Saoul criminel

très ivre.

S'assire

s'assoir, du Pi.

Saule pleureur

personne qui passe son temps à se plaindre. Synonyme « chagrin ».

Schaille

voyou.

ScaillepĂ´te

hanneton, pieds de cochons cuits, du Fl schaljepaet

Scapnet'che

Ă©puisette, du Fl schepnetje.

Scat'che

feinté, trompé, roulé, qui a perdu. « J'ai été scât'che » du Fl schaep zyn.

Schapre

mouton, du Fl schaep ( + terminai- son dunkerquoise er: re).

ScheuleboĂ´ntche

hancot Ă  Ă©cosser, du Fl scheuleboontje.

Scheuteldoucke

lavette, du Fl.

Schirloute

cafe très léger (avec beaucoup de chicorée). Souvent employé dans le sens péjoratif « C' est d' la chirloute ». Syno- nyme ==== « C'est du picheloure ».

Schitebrouck

peureux, du Fl schytebroek (littéralement « qui fait dans son pantalon »).

Schiter

déféquer, du Fl schyten + suffixe français « -er ».

Schiterie

diarrhée, du Fl schetery.

Schit'papir

papier hygiénique, du Fl schyt- papier.

Schitestock

racine de chicorée, du Fl (lit. bâton à chier à cause de ses vertus dépuratives).

Schitore

qui louche, du Fl schyten (chier) + oog (oeil) ==== littéralement « qui a des yeux de merde ».

Schitre

moins que rien (lit. une merde), du Fl schyt (merde) + terminaison dunker- quoise -er = re.

Schkaffre

jeu d'agathe.

Schkédre

câlin. « I' sont parti fai' des schèdres derriè' les hayures ».

Schkète

pet. « T'es pâle comme un Schkète » (tu es blanc comme un mort), du Fl scheete.

Schkimpre

petite mesure dont se sert l'épicier pour les bonbons, la farine, etc…

Schkire

envie passagère.

Schkitre

avare.

Schkume

écume, mousse, du Fl schuum. Schlamm ==== poussière de charbon, existe en Fl.

Schloc

gorgée. « On boit un schloc en bas », du Fl slok.

Schmetlap

fronde, du Fl smitlap (de smit- ten ==== jeter, et lap ==== le morceau de cuir qui tient le caillou).

Schnel

tourné, blet

Schnik

alcool, « du schnik ».

Schniker

boire de l' alcool (du précédent).

Scholeschite

maladie diplomatique, (littéra- lement diarrhée d'école) du Fl schoolschitt.

Schoreslip

rémoUleur, du Fl schaeresIip.

SĂ©iau

seau, du Pi.

Sel de riz

céleri.

Seute

seau.

S'Ă©toquer

s'Ă©trangler, du Pi.

Sime

diminutif de Maxime.

Skavelingue

copeaux (de bois), du Fl schaveling.

Servir

aller en pélerinage.

SkĂ´ll ou schĂ´le

Ă©cole, du Fl school.

Slâp

« Il va à slap' (il va dormir) » du Fl slaep.

Slap'tche

petit somme « On va faire un slâp'khe » ou « On va à slâpt'che » du Fl slaep (sommeil) sous sa forme diminutive.

Slâpklet'che

pyjama, chemise de nuit, du Fl slaepkleedje (littéralement ==== habit de som- meil)

Slâpmeuche

bonnet de nuit, du Fl slaep- mutse.

Slèbre

ânerie, bêtise. « l' font des slèbres ».

Slècre ou slèke

escargot, du Fl slekke.

Sleutre

clé de porte, du Fl slooter.

Sleutseu ou sleut'

pas dans son assiette, fatigué.

Sleuvre

négligé, souillon « un grand sleuvre », du Fl sleuveren (traîner).

Slim'

traînée de bave d' escargot / blanc d'oeuf mal cuit, du Fl slym.

Sloffres

pantoufles, du Fl solf.

Sloffrer

se dit de chaussures trop grandes ou avachies.

Smèker

manger avec bruit

Smeule

bon repas, du Fl smeulen ==== festoyer, banquetter.

Smeuse

sans consistance, baveuse.

Smout'

saindoux, du Fl smout (graisse).

Smoutebolle

beignet, du Fl smout (graisse) et bolle (boule) donc boule cuite dans la graisse.

Smoutekeint' che

frottement du menton entre le pouce et l'index (pour réprimander par exemple), du Fl smout et kintje (petit menton).

Snack

coup, secousse, du Fl snak.

Snacker

donner des coups, du Fl snakken (frapper avec un bruit aigu).

SnĂŞkre (snĂŞke)

hoquet, du Fl snek (ho- quet).

Snéeboônt'che

haricot fin, du Fl sny- boontjes (haricots verts).

Snoupre

confiserie, du Fl snoeper (friand, gourmand).

Snouprer

manger des sucreries, du Fl snoepen (manger des friandises).

Snoupremeule

amateur de gâteaux, bec sucré, du précédent + Fl mule (gueule).

Snoupreraere

qui se bourre de sucrerie, du Fl snoeperaere.

SnĂ´tt'

morve, débris, du Fl snot

SnĂ´tecalle

crachat, du Fl snottekale.

SnĂ´telap'che

mouchoir (litt. tissu Ă  morves).

Snufftche

prise (de tabac), du Fl snuuf.

Snuferaere

priseur, du Fl snuverare.

Snustrer

fouiller partout fouiner, du Fl snuusteren.

Snustreraere

fouiner, du Fl snuustretaer.

Sole beutée

limande-sole.

Spéculât'che

spéculoos (gâteaux secs fla- mands), du Fl specultatje.

Sontent (ils)

ils sont

Souillé

sali.

Spèk

bonbon.

Speuteu

jet de salives, postillon, Ă©clabous- sure, du Fl speute (jet).

Speuter

postillonner.

Spirint

échine de porc, du Fl spirint « Une cotelette de spirint » qui, déformée, devient « une cotelette d'aspirine »…

Sprat

petit poisson de la taille d' une sardine qui se mange salé et fumé « Epais comme un sprat » (maigre), en Fl sprot

Sprèble

étoumeau. A Mardyck, on dit sprève, du Fl spreeuw.

Sprit'chepap'

bouillie Ă©paisse, du Fl spritje pape.

Sprit'

baguette.

Sprutche

chou de Bruxelles, du Fl spruut' je.

Spurebakt'che

crachoir, du Fl spuugbakje.

Stampre

pilon, presse purée, coup de tampon sur un papier, du Fl Stamper.

Stan'tche

diminutif de Gaston.

Station

gare, du Fl station.

Stèkebeille

groseille à maquereau / sexe d'homme « il a le stèkebeille turbulent » (c'est un coureur de jupons) synonyme « c'est un piqueur ». Existe en Fl.

Stel'tche

diminutif d' Estelle.

Stelle

salé, rance.

Stevezaere

vermifuge.

Stek'che

petit morceau, du Fl stikje.

Stinker

puer, du Fl stinken « ça stinke van de peste » (ça pue horriblement).

Stinzane

poudre de brique pour nettoyer les couteaux, du Fl steenzand (sable de pierre).

Stok' che

bâton du Fl stok.

Stokfisch

poisson sec (généralement morue Sèche), stockfish. « Epais comme un stockfisch » (maigrichon), du Fl stokvis : poisson (vis) séché sur des bâtons (stok).

Ston'tche

diminutif de Gaston.

Stout (un)

une bière brune. «bâti comme une bouteille de Stout, (étroit d'épaules). « Un double stout » (un bras d'honneur).

Straetepoppe

noceur, du Fl straetpoppe.

Streule

« J'ai fait un grand streule » (j'ai uriné abondammentl, du Fl streul ==== jet d'urine.

Strinn'tche

gaufre sèche que l' on mange au nouvel an, du Fl strintje.

Strope

noeud, du Fl Strop.

Strounte

merde, du Fl Stront

Strounn'tche

diminutif du précédent, s' em- ploie dans l' expression familière « mon strounn'tche » (ma petite crotte).

Stuk

morceau, du Fl stick

Subtil

vif, agile, du Pi.

Sucrades

sucreries.

Sucrebec

bec sucré, bouche à sucre, du Fl Sukerbek.

Sucrebolle

dragée, du Fl sukerbolle.

SucreboĂ´nt'che

haricot mange tout, du Fl sukerboont'je.

Sucredepeck

réglisse. Existe en Fl, vient de suker (sucre) et pek (poix), littéralement « poix sucrée ».

Sucrepap'

bouutie sucrée, du Fl suker (sucre) et pap (bouillie).

Suistre

suisse d'Ă©glise, du Frd.

Suppedenat

trempé comme une soupe (de sueur ou par une averse) du Fl suupdenat

Sur

dans, on joue « sur la rue », on travaille « sur un bureau ». « Mon pè' i' fait su' l' port » / de ==== « Il a toujours envie sur une pinte ».

Swatelaere

bon vivant, du Fl swatelaere (bavard).

Swèk'tche

voir zwèk'tche.

 
parlerdunkerquois/s.txt · Dernière modification: 2019/01/30 23:09 (modification externe)
 
Recent changes RSS feed Creative Commons License Donate Powered by PHP Valid XHTML 1.0 Valid CSS Driven by DokuWiki