SAUVONS LA FETE DE LA SAINT-MARTIN


Pourquoi une association carnavalesque s'attache-t-elle à la défense d'une tradition locale, certes,
mais sans rapport avec le carnaval ?

Tout d'abord, il nous semble important de militer contre Halloween puisqu'en tant qu'association carnavalesque, nous sommes par essence mĂȘme attachĂ©s au patrimoine culturel dunkerquois.

L'apport culturel de communautĂ©s implantĂ©es en Flandre mais enracinĂ©es en dehors de nos frontiĂšres rĂ©gionales ou nationales peut et doit faire Ă©voluer et enrichir ce patrimoine. Mais la communautĂ© nord-amĂ©ricaine n'est pas reprĂ©sentĂ©e Ă  Dunkerque, et il s'agit bien lĂ  d'une manipulation intellectuelle et morale (puisque liĂ©e Ă  un mercantilisme outrancier et agressif), basĂ©e sur le mĂ©pris et le sentiment de toute-puissance (chaque parcelle de la planĂšte est une colonie amĂ©ricaine en puissance). Cette agression met en pĂ©ril l'une des traditions les plus anciennes et les plus pittoresques de notre rĂ©gion. La complicitĂ© des mĂ©dias, qui tous ou presque appartiennent Ă  des groupes qui tirent profit du dĂ©veloppement de cette fĂȘte (marchands de vĂȘtements, d'Ă©lectromĂ©nager, de tĂ©lĂ©phones 
 on fait vendre tout et n'importe quoi Ă  l'occasion d'Halloween) ont permis d'implanter rapidement celle-ci au niveau national. Quitte Ă  lui crĂ©er de toutes piĂšces certaines cautions morales, parmi lesquelles figurent les dĂ©sormais cĂ©lĂšbres pseudo-origines celtes de la fĂȘte de la citrouille. 1)

Par ailleurs, Halloween et le carnaval ont en commun d'ĂȘtre des fĂȘtes oĂč l'on se dĂ©guise. Et le dĂ©guisement, Ă  Dunkerque, est quelque chose qui relĂšve du sacrĂ©. On ne se dĂ©guise pas n'importe oĂč, Ă  n'importe quelle occasion. Et vu les ambitions commerciales et touristiques de certains - hommes politiques comme investisseurs privĂ©s - pourquoi ne pas imaginer dans quelques annĂ©es, si la fĂȘte continue Ă  se dĂ©velopper dans le dunkerquois (et beaucoup de cafetiers se prĂȘtent dĂ©jĂ  au jeu), un « bal d'Halloween » au Kursaal ? Pourquoi pas, en effet, puisque « C'est une pĂ©riode creuse, oĂč il n'y a pas beaucoup d'occasions de faire la fĂȘte»  « Allez, viens au bal 
 - J'ai pas de costume de vampire
 - Bah, t'as qu'Ă  met' ton cletch ». ScĂ©nario catastrophe? Oui, mais pas si fantaisiste que cela. On en reparle dans dix ans
.

LA SAINT-MARTIN EN 4 QUESTIONS

img1.jpg ⇐ cliquez sur l'image

Qui est Saint Martin ?
Pourquoi Saint Martin est-il venu chĂŽler Ă  Dunkerque ?
Pourquoi Saint Martin est-il Ă  l'origine d'une fĂȘte dunkerquoise ?
La Saint Martin est-elle une fĂȘte religieuse ?

L'HISTOIRE DE LA SAINT-MARTIN

img2.jpg ⇐ cliquez sur l'image

L'Ă©volution de la fĂȘte :
la date, les vĂȘtements, les lanternes, les chansons, les volaeren

La Saint-Martin des origines Ă  nos jours,
un historique agrémenté de cartes postales anciennes et de photos.

LA CHANSON DE SAINT-MARTIN

⇐ cliquez sur l'image

REFUSONS HALLOWEEN

img3.jpg ⇐ cliquez sur l'image

L'oncle Sam n'aura pas la peau de l'oncle CĂŽ !
Choisissez votre camp et adhérez au manifeste anti-Halloween.
Refusons cette « fĂȘte » mercantile qui menace nos traditions.
Et au mespleck les citrouilles !

1) * les processions lumineuses liées à la fin des moissons et au début de l'hiver étaient autrefois légions en Europe - c'est d'ailleurs l'une des probables origines de la Saint-Martin. Mais en Irlande, si l'on sculptait bien des pommes de terre, des rutabagas et des navets, les citrouilles étaient absentes puisque introuvables.
 
saintmartin/knr.txt · DerniÚre modification: 2009/01/26 23:44 (modification externe)
 
Recent changes RSS feed Creative Commons License Donate Powered by PHP Valid XHTML 1.0 Valid CSS Driven by DokuWiki